L’avenir de la photographie

360, VR et AR

L’avenir de la photographie

Bien que les premières réalisations photo en 360 remontent au début du 20ème siècle, avec par exemple la première projection d’un panorama 360 réalisée par Raoul Grimoin-Sanson lors de l’Exposition Universelle de 1900, cette technologie n’a que très récemment été adoptée pour des utilisations professionnelles au sein des entreprises et ceci de manière souvent prudente.


Relativement onéreuse et très technique à ses débuts, la technologie des images panoramiques fait régulièrement l’objet de nouvelles découvertes auprès des professionnels de la photographie. Aujourd’hui, elle est promise à un bel avenir et remplace progressivement les photos actuelles dans de nombreux secteurs/industries.

La démocratisation des images panoramiques sur les mobiles, malgré des défauts de stitching (raccord des différentes images pour composer le panorama) souvent visibles, permet au grand-public de se familiariser avec ces technologies et diminue de fait l’éventuelle appréhension face aux utilisations qui peuvent en être faites.

Quel impact sur l’audience ?

Différentes études ont démontré que la réponse émotionnelle des utilisateurs de 360 et de réalité virtuelle était bien plus forte que celle mesurée lors du visionnement de photos classiques. Les personnes présentent également un niveau d’engagement de plus longue durée avec ce type de format. Une étude menée par Greenlight VR auprès de 1'300 adultes a en outre démontré que plus de 71% des personnes sondées perçoivent les marques utilisant la réalité virtuelle comme étant « plus modernes et avant-gardistes ».

Quels progrès technologiques ?

Les évolutions technologiques dans le domaine du 360 sont incessantes et la mise sur le marché de caméra permettant de capturer des images sphériques à l’aide de deux caméras très grand-angle (> 180 degrés) collées dos-à-dos a permis de produire des panoramas 360 de bien meilleure qualité pour les professionnels.

La concurrence dans le secteur des appareils photo 360 est acharnée et bien que trois marques sortent actuellement du lot avec leurs offres (Ricoh avec son Theta Z1, Insta360 avec le One X et GoPro avec la « Fusion ») à prix raisonnable (surtout si l’on compare avec les pionniers de ce marché, tel que Matterport), il est difficile de prédire à ce stade qui sera le grand gagnant de cette lutte.

Quelles utilisations à l’avenir ?

La vidéo 360, qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, permet d’aller encore plus loin dans le domaine du 360. L’on entrevoit les possibilités d’une fusion du film 360 avec la réalité virtuelle, situation dans laquelle il serait possible d’évoluer dans un film photo-réaliste de manière totalement interactive.

Cette technologie présente toutefois encore de nombreux défis avant d’atteindre un niveau d’utilisation professionnel comparable à celui de l’imagerie 360, à savoir :

- Une qualité d’image qui n’est pas encore au niveau du film digital actuel
- Une approche conceptuelle en termes de mise en scène assez nouvelle. L’on ne peut pas par exemple positionner un acteur à un point précis dans un scène comme on le ferait dans un film classique (puisque la personne qui visionne le film choisit son point de vue et ne va pas forcément regarder dans une direction donnée)
- Une post-production assez conséquente, avec comme implication directe des coûts de réalisation assez élevés
- Une absence de véritable solution logicielle permettant d’incruster des objets graphiques virtuels dans les scènes du film de manière aisée

Gageons toutefois que ces différents obstacles seront progressivement levés avec l’adoption croissante par le grand-public de casques de réalité virtuelle (en raison entre autres d’une baisse des prix de ces solutions) et au-travers des innovations apportées par les nombreuses startup actives dans ce domaine.

Pionniers ou non ?

Certaines entreprises, telles que Hong-Kong Airlines avec sa publicité réalisée à l’aide d’un film 360 ou Marriott Hotels avec ses agences de voyage permettant d’expérimenter une destination de manière virtuelle (avant de s’y rendre, bien entendu dans un de leurs hôtels), ont décidé de ne pas attendre que ces technologies soient toutes matures et veulent ainsi acquérir une expérience dans le 360 qui leur conférera certainement un avantage concurrentiel dans les années à venir.

Si ces entreprises font œuvre de pionnier, il en va tout autrement de celles utilisant la visite virtuelle 360o, solution déjà bien éprouvée, fonctionnelle et accessible à tous, tant en consultation qu’en mode création. Dans une prochaine série d’articles, nous examinerons l’utilisation de ces visites virtuelles 360o dans une variété de secteurs. Histoire à suivre…


Publié il y a 11 mois

L'URL de la visite demande un lien sécurisé httpS

Merci de préciser l'adresse (puis de cliquer sur une proposition de la liste déroulante)

Merci de préciser votre langue

Sélectionner la langue de préférence pour le site internet et la réception des emails

Veuillez renseigner le champ à propos de

Veuillez sélectionner votre photo de profil